Énervé par la colère
Un beau soir, après la guerre
Je ai balancé ma télé par la fenêtre
Comme je suis un garçon primaire
Je me suis dit "un militaire
Avec un peu de bol
Se la mange en pleine tête"

Libérés, enfin, mes yeux
On regardé le scaphandrier de l'aquarium
Qui cherche un trésor planqué
Sous les cailloux bariolés
Pauvre bonhomme

Énervé par France Intox
Les FM, et les juke-box
J'ai balancé ma radio par la fenêtre
En priant pour qu'elle tombe pas
Sur la tronche do môme, en bas
Petit joueur d'accordéon à casquette

Libérées, mes deux oreilles
Ont écouté le poisson rouge de l'aquarium
Que était content d'être tout seul
Qui faisait juste un peu la gueule
Ou tout comme

Énervé par un Bon Dieu
Que je trouvais bien trop dangereux
J'ai balancé ma vieille Bible par la fenêtre
Comme je suis un garçon normal
Je me suis dit: "un cardinal
Avec un peu de bol
Se la mange en pleine tête"

Libéré, enfin, mon âme
Est allée se nicher au fond de l'aquarium
Dans une eau limpide et claire
Loin des centrales nucléaires
Loin des hommes

Énervé par ces gauchos
Devenus des patrons bien gros
J'ai balancé mon journal par la fenêtre
Comme je suis un garçon réglo
J'ai visé le caniveau
Sur d'y retrouvé le rédacteur en chef

Libérée, enfin, ma tête
A rejoint le scaphandrier de l'aquarium
Qui cherche un trésor planqué
Sous les cailloux bariolés
Pauvre bonhomme

Je suis un peu le scaphandrier
De l'aquarium, sur la cheminée
Je suis un peu le poisson rouge
Et c'est chouette
Je cherche un trésor planqué
L'amour et la liberté
Sous les cailloux bariolés
De la planète

Libérez, enfin, ma terre
Des curés, des journaleux, des militaires
De tous les preneurs de tête
Qui provoquent, sous ma fenêtre
Ma colère